Le contrôle de la transmission du VIH de la mère à l’enfant repose sur un protocole thérapeutique très précis, qui a démontré son efficacité. Mais selon un travail mené au Malawi en Afrique australe, d’autres solutions seraient encore plus efficaces. Au total, 3 000 petits Malawites allaités par leurs mères séropositives ont reçu le traitement standard. A savoir une dose de nevirapine à la naissance, puis une dose hebdomadaire de zidovudine. Une partie s’est vue ensuite administrer pendant 14 semaines de la nevirapine. Dans ce groupe, seulement 5% des enfants ont contracté le virus contre 10% dans l’autre bras de l’étude.

L’allaitement au cours des 6 premiers mois est précieux pour la santé de l’enfant, soulignent les auteurs. Mais pour les mères séropositives, le choix de l’allaitement reste toujours problématique, puisqu’elles exposent leur enfant au risque d’infection. Notre travail montre cependant que l’extension du traitement réduit considérablement ce risque. Pour en apprendre plus sur ce sujet, lisez le reportage de notre envoyée spécial au Malawi : www.destinationsant e.com, mot clé « Malawi ».

www.destinationsant e.com