Achat de terres en Afrique: une nouvelle colonisation


DURBAN (Afrique du Sud) - Les pays étrangers qui achètent des terres agricoles en Afrique pour assurer leur approvisionnement en nourriture sont coupables d'une nouvelle forme de colonisation, a affirmé mercredi la ministre sud-africaine de l'Agriculture Tina Joemat-Pettersson. 

Vous découvrez qu'un autre pays, ou un gouvernement d'un autre continent, achète la terre. Si le terrain abrite une forêt, ils vont la détruire et ils vont produire des aliments pour eux, a indiqué la ministre en charge de l'agriculture, des forêts et de la pêche dans une intervention en marge des négociations climatiques à Durban, en Afrique du Sud.

Une nouvelle forme de colonisation est en train survenir en Afrique. Beaucoup de gens n'aiment pas que nous disions ça, a-t-elle ajouté lors d'une intervention publique sur les forêts. 

Sollicitée par l'AFP, Mme Joemat-Pettersson a cité en exemple le nouvel Etat du Soudan du Sud où, a-t-elle affirmé, près de 40% des terres ont déjà été vendues à des intérêts étrangers.

Ils apportent leur propre main-d'oeuvre, ils apportent leur propre matériel, leurs semences. Ils utilisent le sol du pays hôte et ensuite ils s'en vont, a-t-il ajouté, sans souhaiter nommer les pays auxquelles elle faisait référence.

L'Afrique du Sud a lancé une initiative avec l'Union africaine (UA) pour amener tous les pays à établir un registre de gestion des terres. 

Le registre nous permettra de voir quelle proportion de terres agricoles ou de forêts a été vendue à des gens d'un autre pays, et quel est l'impact sur le pays hôte, a indiqué la ministre sud-africaine.

En 2009, un rapport de deux ONG et de l'Agence pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) avait évalué à 2,5 millions d'hectares la surface de terres agricoles achetées ou louées durant les cinq années précédentes dans cinq pays africains examinés.

La Chine, l'Inde, la Corée du Sud, des pays du Golfe et des sociétés occidentales sont les pays pratiquant ces achats de terre, motivés par le désir de sécuriser leur approvisionnement en nourriture ou produire des biocarburants. 


(©AFP / 07 décembre 2011 20h34)