Paracétamol, évitez la surdose !

Le paracétamol est un antidouleur très répandu. Mais comme tout médicament même sans ordonnance, il n’est jamais anodin. C’est tellement vrai que les cas de surdoses involontaires ne sont pas rares. Nausées, vomissements, douleurs abdominales, pâleur, sueurs et anorexie sont autant de signes révélateurs d’une surdose éventuelle.

En France, la Revue Prescrire précise que « le profil d’effets indésirables du paracétamol comprend de rares troubles hématologiques et des éruptions cutanées. Une surdose quant à elle, expose à une atteinte hépatique sévère et à des troubles rénaux graves.». 

Demandez donc toujours conseil à votre pharmacien, lorsque vous recourez à l’automédication. Respectez scrupuleusement les modalités de prise. Enfin, prenez le temps de lire la notice. Certains médicaments en effet, renferment du paracétamol associé à d’autres molécules.

www.destinationsante.com