Pas si méchant, l’acide lactique…

Vous en avez assurément déjà entendu parler de l’acide lactique. Mais savez-vous exactement de quoi il s’agit ? Cette substance en fait, est produite dans les muscles lorsqu’ils utilisent du glucose (un sucre) comme source d'énergie en l'absence d'oxygène.

 

Selon la Société française de Médecine du Sport, contrairement à une idée reçue, l’acide lactique n’est responsable ni de la douleur musculaire, ni de la fatigue. Mais il les accompagne. Rien à voir donc avec l’apparition de crampes. Ces dernières en effet sont la conséquence d’un effort intense et répété, sans doute trop prolongé pour des muscles insuffisamment préparés à de telles contraintes.

 

L’acide lactique n’est pas davantage responsable des courbatures. Il est produit pendant l’activité physique, en particulier quand on produit un effort intense. Or les courbatures surviennent dans les jours suivant l’effort. Et loin d’être le résultat d’une accumulation de substances chimiques comme l’acide lactique, elles découlent principalement de micro-déchirures des fibres musculaires. N’oubliez pas enfin, que l’acide lactique peut être utile. Nous l’avons souvent considéré comme un déchet. Ce qui est totalement faux, d’ailleurs car deux molécules d’acides lactiques, pourrait produire du glucose qui sera ensuite utilisable par le muscle.

www.destinationsante.com