Je me permets de vous mettre en ligne l'intégralité du texte de mon ami MUSENGESHI Katata et des commentaires qui s'en suivent dont les miens sur le blog Réalisance .

Je voulais le partager avec vous. Et surtout je vous demande d'aller sur le blog de mon ami pour avoir accès à d'autres textes intéressants.

24 août 2010

Les africains sont-il vraiment les victimes économiques et culturelles volontaires des occidentaux ?

Commentaire sur Facebook

Les africains devraient aussi avoir le courage de se tirer eux-mêmes les oreilles…

"On nous avait appris à chanter les louanges des Dieu pour nous faire oublier que nous étions des hommes" Patrice Emery Lumumba 

Ba N Gaary, transférer la technologie ? Allons, mon ami vous rêvez; les gouvernements occidentaux qui ont fait miroiter cela aux africains les trompaient au grand jour. D´abord la technologie est privée en occident, pas publique; ce n´est donc pas à un Etat ou un gouvernement d´en décider. Autre absurdité qu´on a fait avaler aux intellectuels africains endormis est qu´on peut leur donner la matière grise d´une culture entière...Mon Dieu il faut bien être idiot un seul instant pour le croire ! Après tout, il a fallu des investissements, des recherches, des efforts intellectuels et techniques individuels pour arriver á ces résultats, privés comme je le disais. Sommes-nous dans un système communiste en occident ? Depuis quand récompense-t-on l´idiot et l´endormi incapable en système capitalisme ? Vous voyez, mon ami, que rien qu´en réfléchissant logiquement on n´arrive pas à comprendre que nos intellectuels se soient laissés aussi facilement berner à attendre qu´on leur transforme le vent en or brillant. Qui est donc l´idiot du village ? Il ne faut pas reprocher aux occidentaux l´infantilisme et la naïveté insultante des intellectuels africains face `la défense résolue de leurs intérêts. Il faut plutôt veiller à cesser de roupiller...

Le CFA rend servile ? Mais qui donc nous empêche de nous en débarrasser ? Les grandes douleurs de la garantie par nous-mêmes ? Elles passeront, au moins nous saurons où nous en sommes et ce qu´il faut faire pour maintenir nos monnaie à tel ou tel niveau ; cela ne dépendra que de nous, mais pas seulement du jeux du blabla et du victimairisme faussement innocentant, hein ! Sur la question des matières premières, si les africains et parmi eux particulièrement les congolais de la RDC avaient investi dans l´industrie de transformation au lieu de jeter l´argent par la fenêtre et importer à outrance sans produire et exporter la qualité de leur travail, ils se seraient développés plus rapidement et seraient aujourd´hui moins pauvres. Au lieu de cela on fit confiance au faux transfert de technologie qui n´arriverait jamais á moins d´en payer les licences à leurs propriétaires respectifs et bien sûr on joua les arrivistes consommant à outrance les produits industrialisés occidentaux. Ceci fit disparaître les capitaux vers l´occident et manqua pour former des techniciens adéquats, investir dans l´emploi et les petites entreprises et faire une politique sociale de promotion à l´habitat, à l´urbanisme, à la lutte contre l´analphabétisme...etc.

Je vous dis mon ami, je suis du métier et bien formé en Allemagne; je vous en dirai d´autres, mais s´il y a quelque chose que je n´aime pas du tout c´est le populisme bon marché de bien d´africains limités sur le Net autant qu´au pouvoir en Afrique. Je reconnais que les occidentaux ont une part considérable aux malheurs africains actuels, mais la plus grande part de bêtise et d´irresponsable cécité revient aux africains eux-mêmes ! Nous avons connu près de 1200 ans de domination islamique+ esclavage, puis 400 ans d´esclavage occidental et 100 ans approximativement de colonisation...et les mêmes qu´hier venaient vous dire de livrer vos matières premières aveuglement et qu´ils vous transféreront la technologie et vous vous laissez prendre et abuser encore une fois ? Comment peut-on appeler cela sinon que c´est la cime de l´idiotie ? Et si vous vous libérez et aspirez à l´indépendance dans les année´60, la première chose que vous faites c´est participer à l´assassinat de vos élites averties et vous jeter dans l´imitation et la consommation des produits étranger ? Mon ami, Ba N Gaary...dites-moi comment cela s´appelle, s´il vous plait, si ce n´est pas l´illogisme le plus insultant qui soit envers soi-même ?

Aujourd´hui il ne faut pas pleurer des larmes de crocodile et condamner des gens dont l´histoire n´a que trop bien illustré et chroniqué de leur rapacité; les africains doivent seulement changer de mentalité, s´aimer mieux eux-mêmes, leurs enfant et leur avenir au lieu de jouer les innocents perpétuellement trompés par les autres, ces méchants occidentaux. Après tout, c´est aux africains de défendre leurs intérêts et l´avenir de leurs enfants; ce rôle ne revient pas à l´occident. Pas du tout. Celui qui veut vivre mieux, libre et indépendant, celui-là ne dort pas et agit en conséquences. Combien de larmes n´avons-nous pas versé dans l´histoire ? Où étaient donc Dieu, la civilisation et les droits humains ? Faut pas rêver, mon ami, nous devons changer les choses en Afrique absolument, mais sincèrement et en connaissance de cause, hein ! Et maintenant, si nous voyions les choses en détail et plus consciencieusement ?

Musengeshi Katata

"Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu"

 

Forum Réalisance

 

Commentaires

Irresponsable et sournois victimairisme que tout cela !

C´est tout simplement du pur déni de responsabilité ce que pratiquent certains africains en ce moment; même les oiseaux en Afrique doivent en rire, tellement cette attitude est ridicule, pour le moins. Quand les africains comprendraient-ils qu´ils ne trompent plus personne sinon eux-mêmes et leur avenir ?

Sarkozy a déjà commencé à cracher du feu...avec cette crise les partis de droite et le racisme va croître et devenir familier en occident...les africains seraient, en Belgique, en France, débarqués, encore une fois. Cette histoire de déchoir les gens de leur naturalisation...c´est bien la preuve que la France, quand cela va mal, ne tient jamais ses promesses et que le droit est bien passible d´interprétation...Les africains vont apprendre à se taire...comme à l´ère de l´esclavage. Tragique. Voilà où mène l´excès de confiance et la fausseté: à la traîtrise, tout simplement. 

Quand je pense qu´au lieu d´être plus avertis et conséquents quelques illuminés africains conseillaient honteusement aux leurs le retour à l´histoire égyptienne et aux pyramides ! Oh mon Dieu...la pure détresse de l´inconscient, de l´incapable et de l´irresponsable ! Le progrès, la défense de nos intérêts et de la modernité; qui les fera donc, les pharaons déchus et islamisés aujourd´hui ? Ou continuera-t-on, comme par le passé, à consommer aveuglement les produits étrangers en exigeant de ces derniers l´heureux transfert de technologie ? La bêtise est décidément illustre en Afrique...et bien grasse. Pitié pour nos beaux enfants, cette maudite génération d´illuminés va les renvoyer dans la préhistoire. Irresponsable et scandaleux. On ne peut plus demeuré et...dangereux criminels. 

Les chinois sont déjà là...peut-être allons-nous pleurer dans leurs bras ? Apparemment toutes les cultures humaines se seraient servies de nous, de nos richesses, de nos enfants pour se développer. Nous cependant pas. Nous serions encore là à nous larmoyer et accuser ceux-ci et ceux-là tout en rentrant joyeusement à l´ère des piramides pour cacher nos incompétences et nos illogismes suicidaires...Et si on arrêtait cela, que diable, c´est du pur ridicule, nos enfants ne méritent tout de même pas cette fausseté !

Shaka Bantou, j´ai dit !
Forum réalisance

Posté par Shaka Bantou, 24 août 2010 à 20:16

Tu as raison

Je vais seulement ajouter à ce propos que le peuple noir est le seul peuple au monde à confier l'éducation de ses enfants à des étrangers.
Le peuple est le seul peuple au monde à confier son destin dans les mains des étrangers.
Tu as raison mon ami, nous devons nous regarder et accepter nos erreurs.
C'est pourquoi j'ai toujours dit que nous il s'agit de nous prendre en charge, pour cela, on doit investir dans l'éducation de la femme, dans la formation des jeunes filles et garçons aux métiers et aux technologies.
Inculquer aux Africains que la liberté s'acquiert que par le travail et l'invention.
Il nous faut abattre un travail sur le mental des Africains pour que cesse sa médiocrité.
En ce qui concerne les Occidentaux j'ai toujours dit que les Occidentaux font ce qu'il faut faire pour leurs peuples c'est à nous de défendre nos intérêts vitaux et établir de nouveaux rapports de force.

Posté par Mouélé Kibaya, 24 août 2010 à 21:49

Tiens, mon ami Mouélé, me tromperai-je ?

Est-ce le même Mouélé qui me disait sur Facebook que les africains n´avaient pas besoin de l´homo économicus ? Un sytème de valeurs et de normes éducatives, il faut bien le produire, en énoncer et éprouver les normes et les objectifs, leur donner des contenus de valeurs permettant plus tard aux éduqués d´épanouir leur intelligence et leurs capacités et les exercer avec succès dans la société. L´éducation est un produit, mon ami; comme le lait qu´il faut traire de vaches engraissées auparavant, ou les meubles qu´ils faut mettre au point afin de les utiliser. Si l´un et l´autres ne sont pas de bonne qualité ou ne remplissent pas leurs rôles, on a des indigestions ou le désordre partout. 

Nous lésinons, nous tergiversons à nous doter de systèmes éducations modernes et appropriés à servir à nos enfants de réel tremplin social, intellectuel et professionnel. Mais cela ne peut pas se faire sans réalisme, sans amour et détail de l´ordre, de la discipline, du travail bien fait, de considérations rationnelles et esthétique de la connaissance...ou même de l´amour du progrès et de l´ambition individuelle. Or, ce qui caractérise l´Afrique en ce moment est qu´elle court, par défaut d´orientation et de réalisme rationnel depuis la fin de la colonisation, derrière des valeurs économiques, politiques, techniques et industrielles changeantes...au lieu de les maîtriser avec un grand effort d´actualisation et de créativité intellectuelle. 

On ne peut enseigner à ses enfants que ce qu´on maîtrise ou ce qu´on comprend; nous sommes donc assis sur deux marmites douteuses: la société traditionnelle dont nous ne connaissons que trop bien les manquements et les erreurs...et la société moderne dominée par la culture occidentales et des valeurs tantôt honnêtes, tantôt opportunistes et chosifiantes...tantôt repoussantes sous les coups de coudes de l´adversité commerciale et économique des intérêts étrangers. Nous nous devons de trancher sur ces hésitations et faire un travail de fond en mettant sur pied des systèmes éducatifs plus cohérents, homogène et rendant justice à notre besoin de contemporaneité sans pour autant déculturer nos enfants, les handicaper de leurs chances ou leur priver de leurs identités sociales et culturelles respectives. Ce travail est encore á faire en Afrique...helas. 

Musengeshi Katata
FR

Posté par Musengeshi Kat, 25 août 2010 à 12:50

Nous nous sommes pas compris

En effet j'avais dit que l'Afrique n'avait besoin de l'homo économicus comme il est défini actuellement.
Car avant de consommer? les Africains doivent définir ce qu'ils ont besoin pour continuer à exister. Avec les crises de 1987 (Krach boursier),de 2008 et tous les problèmes écologiques, l'Afrique ne peut plus consommer selon le modèle occidentale, car c'est un modèle économique qui mène le monde à sa perte. Il n'y aura jamais assez de minerais pour satisfaire les besoins mondiaux, donc l'Africain doit inventer l'HOMO AFRICANUS pas economicus occidental, sinon la rationalité actuelle aura toujours cours c'est-à-dire celle de consommer. Dans ce système les Africains ont été programmés pour consommer au même titre que les autres parties du monde, depuis la chute du mur de Berlin et le démantèlement des anciennes républiques soviétiques et communistes, le capitalisme a réussi son oeuvre de faire croire à l'abondance et surtout à la consommation. Même la Chine s'y est mise, elles s'est raccroché depuis bientôt 20 ans à ce modèle d'autodestruction.
Imaginez un seul instant que 50 à 75% de chinois possèdent un véhicule à moteur à essence, je ne sais pas si l'on pourra encore parler de progrès, mais la Chine pour continuer à rester en paix doit satisfaire ce besoin "inoculé" à ces citoyens qui ressemblent au virus de la consommation pour que la chine continue à occuper le devant de la scène économique.
Si la finalité de la vie humaine se résume à consommer pour maintenir la croissance des nations alors, nous nous trompons.
L'économie ( du grec écos )doit servir à faire vivre la maison et perpetuer la vie, mais pas le capital.
Mon père me disait toujours "que c'est l'homme qui fabrique l'argent, et ce n'est pas l'argent qui fabrique l'homme"
En tant qu'Africain nous avons à méditer sur notre capacité à concevoir la liberté et la vie. 

L'Afrique a intérêt à s'inspirer de la Chine d'avant 1985 qui avant s'était fermée au monde occidental pour progresser. L'Afrique n'a rien à gagner avec le système mondial actuel qui est fondé sur son exploitation depuis des siècles.

Je sais que mes propos peuvent créer de l'anxiété chez les Africains à l'idée comme j'avais en 1995 répondu à un propos de Raymond Barre sur Radio France. on m'avait demandé ce que je pensais quand cet économiste français ancien premier ministre de France avait conseillé à l'Afrique de s'intégrer au système mondial, par crainte de marginalisation, cela au vu de la part africaine qui avait baissé dans les échanges des produits finis.
Moi j'avais répondu que l'Afrique était déjà intégrée au système mondial, elle avait plutôt intérêt à se marginaliser de façon volontaire, à décrocher. On ne fait pas rentrer un bandit ou un assassin dans sa maison, donc je recommanderais à l'Afrique de faire une pause dans sa relation avec l'Occident, voire à se fermer à l'Occident, comme la Chine l'avait fait à partir du 15ème siècle. Il y a lieu de rappeler que la Chine ne fait pas encore partie de l'OMC (organisation mondiale du commerce), c'est à méditer. Et pourtant c'est la Chine qui soutient l'économie mondiale, sur les dix plus grande banques mondiales, 6 sont chinoises. Il y a 20 ans ce n'était pas le cas. Les chinois n'étaient pas il y a encore 10 ans des consommateurs des produits occidentaux. 

Ils commencent à le devenir à cause des pressions occidentales et surtout de la télévision et internet qui inoculent le virus de la consommation sans fin. Vous n'avez qu'à faire une enquête auprès des Kinois sur les portables, vous verrez qu'ils ont les téléphones dernière création, quand les anciens peuvent encore servir. 

Ainsi sans le savoir les kinois contribuent à la croissance des sociétés qui les fabriquent qui sont à l'étranger. D'un point de vue psychologique, ce besoin a été suscité, et n'est aucunément un besoin vital, donc un simple téléphone, pour appeler et être appelé, suffirait, mais pour les Africains, le fait de posseder un téléphone portable leur donne l'illusion d'être des hommes car c'est l'image que les occidentaux véhiculent dans la publicité (car elle est la fille aîné du capitalisme), vous verrez toutes les villes africaines envahies (au point d'atteindre un niveau inquiétant de pollution visuelle) par de grands panneaux vantant les nouveaux mobiles. Il y a plein d'exemples de ce type.

Ainsi par cette idiote consommation de la pacotille occidentale, les Africains sont prêts à vendre les leurs. 
Ils sont prêts à s'allier à toute personne qui leur promet de l'argent, afin qu'ils achètent les pacotilles de l'occident et autres produits inutiles à la vie. 
Les pseudo gouvernants construisent des bâtiments inutiles comme des palais ou autres buildings, au lieu d'investir dans l'éducation mentale et spirituelle, dans la santé, dans l'agriculture et autres besoins fondamentaux.

Les guerres qu'il y a dans l'Est du Congo sont faites à cause des matières premières et de la position existentielle de consommateur de l'Africain. 

Si à un moment l'Africain cessait d'être cet Homo economicus et devenait un authentique être vivant?

Posté par Mouélé Kibaya, 25 août 2010 à 17:23