Contre le bruit, baissez le son

Chaque jour, nous sommes soumis au bruit. Et nous choisissons même parfois, d'en rajouter : en concert, en boîte de nuit, avec l'autoradio à fond dans la voiture, ou le baladeur. Gare aux conséquences à long terme ! Mieux vaut penser prévention...

 

Les cellules ciliées de l'oreille interne détectent les vibrations sonores avec une sensibilité extrême. Cependant, l’exposition à des niveaux de bruit excessifs entraîne leur dégénérescence, voire leur mort. En plus de ses conséquences sur la fonction auditive elle-même, le bruit impacte la qualité de vie en général : troubles du sommeil, augmentation de la pression artérielle, irritation, stress…

 

L'intensité d'un son se mesure en décibels (dB). Ainsi une conversation à voix chuchotée a-t’elle une intensité de 30dB, une conversation à voix normale de 55dB, alors qu’un aspirateur monte à 70dB. Entre 85dB et 105dB et en cas d'écoute prolongée, les sons deviennent nocifs pour l'appareil auditif. Au-delà, ils peuvent provoquer rapidement une surdité ou des acouphènes.

 

Le risque lié au bruit dépend de deux facteurs : le niveau sonore et la durée d'exposition. Ainsi, un temps d'exposition de 40 heures par semaine à 80dB est considéré comme acceptable. A 89dB, il tombe à 5 heures par semaine, et à 100dB, il ne doit pas dépasser 15 minutes par jour !

www.destinationsante.com