COLLOQUE INTERNATIONAL ALIOUNE DIOP, L’HOMME ET L’ŒUVRE FACE AUX DEFIS CONTEMPORAINS.

Argument La célébration du centième anniversaire de la naissance d’Alioune Diop, heureuse coïncidence, est aussi celle du cinquantième anniversaire de l’accession à l’indépendance de très nombreux pays africains. La Communauté Africaine de Culture a pris l’initiative d’inviter les intellectuels, femmes et hommes de culture à un colloque international sur le thème : Alioune Diop, l’homme et l’œuvre face aux défis contemporains.

A travers une interrogation très ouverte, le colloque examinera les multiples dimensions de l’oeuvre d’un humaniste original et universaliste ; d’un homme de dialogue, d’un homme engagé et pragmatique ; d’un Africain épris de liberté et refusant toute forme de racisme. Car Alioune Diop c’est tout cela à fois ; un homme de son temps qui résumait ainsi le sens de son engagement dans l’aventure éditoriale de Présence Africaine : « Tous les articles seront publiés sous réserve que leur tenue s’y prête, qu’ils concernent l’Afrique, qu’ils ne trahissent ni notre volonté antiraciste, anticolonialiste, ni notre solidarité des peuples colonisés ». Premier africain à exercer avec rigueur le métier d’éditeur, il a suscité l’éclosion de talents qui, sans son engagement auraient été sans doute étouffés par l’implacable machine idéologique et répressive mise en place par le système colonial. Ainsi, en Afrique et dans ses diasporas, une production littéraire et scientifique de qualité, a pu s’affirmer dans des contextes divers et changeants, marqués des défis multiples.

C’est pourquoi, après cinquante ans d’indépendance, il importe de réinterroger l’œuvre de Présence Africaine afin d’en tirer des enseignements pour l’avenir. Le centenaire de la naissance du fondateur de la revue Présence Africaine, cet incomparable instrument au service de la production des intellectuels d’Afrique et de ses diaspora, forgé par un homme qui a été, sa vie durant, un modèle d’efficacité et de générosité dans la promotion de son idéal, nous donne l’opportunité, en nous inscrivant dans la durée, de nous interroger sur l’actualité de son combat.

Il s’agit, en s’inspirant d’une trajectoire d’exception de relire le passé, de penser le présent et d’imaginer un avenir.

Date : 3-5 mai 2010

Lieu : Palais des Congrès de l’Hôtel Méridien Président

Déroulement : Le colloque se déroulera sur trois jours avec cinq panels thématiques et un panel générationnel, consacré aux jeunes.

Panel I : Présence Africaine : décolonisation et devenir culturel de l’Afrique et de ses diasporas.

Panel II : Peux-t-on parler aujourd’hui de Panafricanisme et de Monde Noir ?

Panel III : Le rôle des intellectuels africains et des diasporas dans l’actualisation du projet d’Alioune Diop. L’engagement en question.

Panel IV : Actualité du projet Présence Africaine dans la production et la diffusion des savoirs au XXIe siècle ?

Panel V : Dialogue avec les jeunes : L’actualité du projet Présence Africaine et la question de la transmission des mémoires.

Clôture

Fiche de participation

Nom………………………………………………………………………………………

Prénom……………………………………………..…………………………………….

Titre:……………………………………………..……………………………………… Grade/Fonction…………………………………………………………………………… Adresse……………………………………………………………………………………

Tél : Bureau ………………………………Domicile……………………………………

Fax : Bureau………………………………Domicile……………………………………

E.mail :……………………………………………………………………………………

J’ai l’intention de participer au colloque international « Alioune Diop, l’homme et l’œuvre face aux défis contemporains ». OUI……………….…./………………..……NON………………/

J’ai l’intention de présenter une communication au Panel n°1 - 2 – 3-4-5 Préciser le titre de la communication : ………………………………………………………………………………………

Faire parvenir un résumé de la communication, de 10 à 20 lignes maximum, si possible en français, en anglais et en portugais.

NB. Ceux qui souhaitent faire plusieurs communications rempliront autant de fiches.

Les inscriptions sont libres et gratuites. A remplir et à retourner à : mariaida02@hotmail.com/gassamamakhily@yahoo.fr Date limite d’envoi des fiches : 1er février 2010