Plus de 5 millions de morts par cancer en 2008, dans des pays parmi les moins favorisés. Autrefois considérés comme l’apanage des sociétés riches, les cancers - particulièrement ceux du sein et du col de l’utérus - pèsent lourd sur les régions pauvres du monde. Dans un rapport  tout juste rendu public, un groupe d’experts issus des principales organisations internationales dénonce cette épidémie silencieuse.

Les chiffres sont alarmants. Dans les pays en développement, 255 576 femmes n’ont pas survécu à un cancer du sein en 2008. Le cancer du col de l’utérus y est encore plus meurtrier : il a été à l’origine de 272 238 décès, soit 85% de l’ensemble des victimes rapportées dans le monde en 2008.

Or au niveau international,  ces maladies ne font toujours pas partie des préoccupations majeures de santé publique: seulement 5% des ressources consacrées à la lutte contre le cancer dans le monde, ont été affectées aux pays en développement en 2008, rappelle le Centre international de Recherche sur le Cancer, le CIRC de l’OMS, à Lyon.

www.destinationsant e.com

« Source : www.destinationsant e.com ».