CPI/République démocratique du Congo (RDC) /  Procès du chef de guerre congolais Thomas Lubanga Dyilo

LA HAYE, Pays-Bas, 27 janvier 2009/African Press Organization (APO)/ — Point de presse quotidien du bureau de la porte-parole du secrétaire général de l’ONU / 26 janvier 2009

Le procès du chef de guerre congolais, Thomas Lubanga Dyilo, s’est ouvert aujourd’hui devant la Cour pénale internationale (CPI), à La Haye.  Ce procès n’est pas seulement le premier organisé dans l’histoire de la CPI, mais également le premier dans l’histoire du droit international à recueillir la participation active des victimes.  Un total de 93 victimes ont été sélectionnées par les juges pour prendre part aux débats.  Ces personnes sont représentées par une équipe de huit avocats. 

L’accusé, Thomas Lubanga Dyilo, qui plaidera non coupable, a été le premier suspect placé en détention à la CPI depuis que celle-ci a commencé de fonctionner en juillet 2002.  Il doit répondre aux accusations de crimes de guerre, y compris l’enrôlement, entre septembre 2002 et août 2003, d’enfants de moins de 15 ans dans des combats survenus dans la province de l’Ituri. 

SOURCE : United Nations - Office of the Spokesperson of the Secretary-General