Acteurs Libres de la Société Civile Gabonaise

BP 1421 - 51065 Reims Cedex

COMMUNIQUE

12 janvier 2009

GABON : LIBERATION CE SOIR

DES MILITANTS, DU JOURNALISTE ET DU GENDARME DETENUS AU GABON

Ce soir, 12 janvier 2009, Grégory Gnbwa Minsta (plaignant dans l'affaire des Biens  Mal Acquis), Marc Ona Essangui et Georges Mpaga de PWYP Gabon, Gaston Asseko, directeur technique de Radio Sainte Marie et l'adjudant de gendarmerie Jean Poaty, injustement arrêtés les 30 et 31 décembre 2008, ont été relâchés sur décision du Tribunal de Libreville.

Il faut maintenant obtenir la levée des chefs d'inculpation.

Toute la lumière sera faite un jour sur ce «Complot du Réveillon» conçu par l'entourage présidentiel lui-même en vue de sa prise programmée du pouvoir.

L'objectif inavoué de ce complot était de décrédibiliser la plainte à Paris contre les Biens Mal Acquis, d'étouffer la liberté d'expression de la Société Civile, notamment PWYP au Gabon, et d'affaiblir d'avantage l'actuel Chef de l'Etat Gabonais.

La mobilisation unanime et sans précédent du peuple gabonais, des ONG internationales, de la Société Civile, de la diplomatie internationale, des institutions religieuses et de la Diaspora Gabonaise vient de démontrer qu'il est possible de faire plier les vrais ennemis de l'Etat et des institutions de la République.

Un espoir immense est né de cette épreuve.

Bruno Ben-Moubamba

Porte-parole des Acteurs Libres la Société Civile Gabonaise en Europe

Journaliste et doctorant à l'EHESS

gabonlibre@gmail.com

- www.acteurslibres.org + 33 (0) 6 46 22 35 18