Ethiopie / La convention de l’Union Africaine sur la protection et l’assistance des personnes déplacées adoptée en conférence ministérielle

ADDIS ABEBA, Ethiopie, 13 novembre 2008/African Press Organization (APO)/ — La Conférence Ministérielle sur les réfugiés, les rapatriés et les déplacés Internes en Afrique qui s’est tenue au siège de l’Union Africaine (UA) à Addis Abéba, Ethiopie, du 10 au 11 novembre 2008 s’est achevée par l’adoption de la Convention de l’Union africaine sur la protection et l’assistance des personnes déplacées. Elle faisait suite à la réunion des experts chargés de la question du déplacement forcé en Afrique, du 5 au 7 novembre 2008.

Sous le thème «l’Union africaine relève le défi du déplacement forcé en Afrique », la Conférence se tenait en avant-première du Sommet spécial sur les réfugiés, les rapatriés et les déplacés internes en Afrique qui aura lieu du 2 au 3 avril 2009 à Kampala, Ouganda. A cette occasion, la Convention sera soumise pour adoption aux Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UA. Il convient de rappeler que la Convention comblera les lacunes du régime juridique de protection et d’assistance aux déplacés en Afrique. Au niveau international, il s’agit du premier instrument de ce genre.

Les Ministres ont exprimé leur inquiétude quant à la situation humanitaire et sécuritaire dans la République démocratique du Congo. Ils ont appelé les parties concernées à œuvrer pour une «solution rapide et durable au conflit afin d’arrêter les souffrances du peuple de la République démocratique du Congo ».

A l’Agenda des Ministres de l’UA chargés de la question du déplacement forcé, figuraient la prévention des déplacements forcés et la protection des victimes de ces mouvements de population. Les travaux ministériels ont également couverts les besoins spécifiques des femmes et des enfants déplacés ainsi que ceux des déplacés victimes de catastrophes naturelles. Les ministres ont aussi souligné la nécessité d’établir des partenariats permettant de remédier aux déplacements et d’y apporter des solutions durables. Dans cette perspective, les Ministres ont indiqué que les recommandations faites par les experts constituaient «une base pour l’action, pour une nouvelle orientation et pour de nouvelles visions ».

Le Sommet de Kampala se tiendra également sous le thème «l’Union africaine relève le défi du déplacement forcé en Afrique ».

SOURCE : African Union Commission (AUC)

Notre ommentaire : une convention de plus adoptée, car tous les pays africains pour faire bonne figure signent toutes les conventions internationales, et s'empressent de les oublier une fois signées. C'est aux peuples d'user de ces droits, car une loi qui n'est pas utilisée s'use et devient desuete.

Mouélé Kibaya