12 février 2008

Paris embarrassé par les arrestations d'opposants tchadiens au régime d'Idriss Déby

Lorsque, le 5 février, le ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner, a demandé à Idriss Déby, de faire en sorte qu'il n'arrive pas malheur aux membres de l'opposition politique tchadienne arrêtés pendant l'attaque de la rébellion armée contre la capitale N'Djamena, le président tchadien a répondu : "Ne m'emmerdez pas, je fais la guerre !" Le sort des trois dirigeants de l'opposition politique tchadienne arrêtés début février dans des conditions non éclaircies, au moment où les combats faisaient... [Lire la suite]
Posté par Kibaya à 21:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]