Je viens comme à mon habitude vous proposer la serie d'article que j'ai glanée à propos de l'anniversaire de la mort de Thomas Sankara.J'en selectionné deux.

Si vous avez d'autres à proposer, je vous serais reconnaissant de m'en faire parvenir.Merci d'avance.

1- Le premier que je vous propose de lire nous vient du Canada c'est le journal le devoir aui titre avec une photo de THOMAS SANKARA "Burkina faso - Après 20 ans, le meurtre de Sankara reste impuni"

"La veuve de l'un des plus grands révolutionnaires de l'histoire africaine moderne, Thomas Sankara, rentre dans son pays d'origine après près de vingt ans d'exil. Mariam Sankara est en effet arrivée hier au Burkina Faso, pays enclavé de l'Afrique de l'Ouest, pour participer aux célébrations du vingtième anniversaire de l'assassinat de son mari qui clôturent une semaine d'activités dans la capitale du pays, Ouagadougou. Cet anniversaire sera également célébré dans plusieurs villes du monde, dont Montréal, et un livre colligeant les meilleurs discours de l'ancien chef d'État sera publié cette semaine.

Souvent qualifié de «Che Guevara africain», Thomas Sankara est reconnu comme l'un des plus grands révolutionnaires de l'Afrique moderne, admiré par la jeunesse du continent au même titre que Nelson Mandela ou Patrice Lumumba. Ce charismatique leader panafricaniste a réussi, en près de quatre ans de pouvoir (de 1984 à 1987), à mettre en oeuvre des mesures féministes originales,  lire l'article

2- Le second article est tiré du site le faso.net écrit par l'ambassadrice du Burkina faso au Canada Madame Juliette Bonkoungou qui fait une analyse de l'oeuvre de Thomas Sankara

Juliette Bonkoungou, ambassadeur du Burkina au Canada : "Sankara mérite mieux que d’être un fonds de commerce"  vendredi 19 octobre 2007. 

Ainsi que nous l’avons annoncé dans notre édition de mercredi dernier, nous vous proposons l’entretien que Juliette Bonkoungou, ambassadeur du Burkina au Canada, a accordé à l’occasion du 15-Octobre, à Jean-Marie Vianney de CHUO FM, une radio communautaire de l’université d’Ottawa. Une interview dont "la Julie nationale", comme d’aucuns l’appellent affectueusement, nous a fait parvenir la retranscription.

Vingt (20) ans après la mort de Thomas Sankara, que peut-on retenir de l’homme, son œuvre, son idéologie et son héritage ?

• Personnalité charismatique, tribun hors pair, Thomas Sankara a su incarner les valeurs profondes de notre peuple faites de courage, d’intégrité, de simplicité et d’audace, d’ardeur au travail et de dignité. lire la suite de l'article