ANNONCE PRESSE

Voir documents ci-joints.

INTERVIDA VOUS INVITE A LA CONFERENCE INTERNATIONALE

" Tourisme et exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales "

Avancées et engagements des secteurs publics, privés et de la société civile

Organisé par INTERVIDA WORLD ALLIANCE

Le 15 mars 2007

Palacio de Congresos de Madrid

Paseo de la Castellana, 99
28046 Madrid - Espagne

Le tourisme sexuel infantile

L’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales se développe d’année en année, devenant un phénomène international aux proportions alarmantes qui touche en premier lieu les pays en voie de développement. Chaque année, près de deux millions d’enfants sont forcés d’intégrer les circuits internationaux de prostitution ou de traite, rejoignant les dix millions de mineurs à travers le monde qui subissent diverses formes d’exploitation sexuelle à des fins commerciales.

Dans le phénomène de l’Exploitation Sexuelle des Enfants à des Fins Commerciales (ESEC), l’exploitation de mineurs dans le cadre du tourisme sexuel est l’une des plus fréquentes violations des droits de l’enfant. Elle encourage l’une des pires formes de travail des enfants et entretient un cercle vicieux d’illégalité et de marginalisation.

Devant l’ampleur du phénomène d’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales, en particulier du tourisme sexuel impliquant des mineurs, INTERVIDA World Alliance (INWA) organise une conférence internationale sur le thème poursuivant plusieurs d’objectifs :

  1. Analyser les avancées légales, les politiques de prévention, la lutte et l’impact international au cours des cinq dernières années depuis le Congrès Mondial contre l’Exploitation des Enfants organisé à Yokohama en 2001.
  2. Analyser et définir les compétences des secteurs publics, privés et civils et leur responsabilité dans l’éradication de ce phénomène.
  3. Concevoir et élaborer un calendrier d’engagements mesurables dans un délai de cinq ans et formulés par les secteurs public , privé et civil.
  4. Sensibiliser la société à la gravité du problème du tourisme sexuel impliquant des mineurs et conscientiser les différents acteurs sur ses causes, ses conséquences et sa nature.
  5. Créer une plateforme de travail entre les différentes parties impliquées afin qu’à la suite de cette conférence, elles coordonnent leurs actions et travaillent en collaboration. Les objectifs poursuivis par cette démarche sont la conscientisation des acteurs, la suppression du tourisme sexuel impliquant des enfants et l’éradication de l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales.

De nombreux intervenant du monde entier animeront le débat, qui, doit se conclure par une série de propositions concrètes, pour la lutte contre le tourisme et l’exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales.

Liste non exhaustive des participants :


Ndioro Ndiaye, Directrice Générale Adjointe OIM (Suisse).

Gabriel González Bueno, Responsable du département des droits de l’enfant – UNICEF

Miguel Ángel Soria, Professeur du département de psychologie sociale – Université de Barcelone (Espagne).

Bernard Boëton, Responsable des droits de l’enfant, Terre des Hommes (Suisse).

Chef de la brigade de recherche technologique – Commissariat Général de la Police – DGP (Espagne). 

Jonathan Martens, Spécialiste de la lutte contre le trafic des personnes – OIM (Suisse)

Torbjörn Ull, Unité de lutte contre le trafic des êtres humains – Europol (Pays-Bas).

Modératrice : Moushira Khattab, Vice-présidente - Comité des Droits de l’Homme, ONU (Egypte).

Lucio D’Amore, Expert légal – Conseil de l’Europe (Italie).

Maria-Grazia Giammarinaro, Juge, Experte nationale – Commission Européenne (Belgique).

Riikka Puttonen, Responsable de la prévention du crime, Unité contre le trafic d’êtres humains - ONUDC (Autriche Maria José Chamorro, Experte au sein de l’Unité des Groupes Vulnérables – OIT (Suisse).

Riikka Puttonen, Responsable de la prévention du crime, Unité contre le trafic d’êtres humains - ONUDC (Autriche).

Amparo Marzal Martínez, Directrice Générale de la Famille et de l’Enfance, Ministère du Travail et des Affaires Sociales (Espagne).

Bruno Romazzotti, Groupe des ONG pour la Convention relative aux Droits de l’enfant (Suisse).

María Eugenia Villarreal, Directrice – ECPAT (Guatemala).

Patricia Barnett, Directrice du Tourisme (Grande-Bretagne).

Liste des intervenants, formulaire d’inscription et programme en pièces jointes.

Vanessa VOLEAU

Responsable relations presse

INTERVIDA

47- 49 avenue du Docteur Arnold Netter

75592 Paris Cedex 12

Tél : 01 58 51 10 10

Fax : 01 43 40 20 57

www.associationintervida.org

rpresse.fr@intervida.org

INTERVIDA est une association Loi 1901, apolitique, non confessionnelle et indépendante. Son objectif est d'améliorer les conditions de vie de milliers d'enfants et de leurs familles dans les pays en développement. Elle intervient au Pérou, en Bolivie, au Guatemala, en Équateur, au Salvador, en Inde, au Bangladesh, aux Philippines et au Mali. Actuellement, 400 000 familles en Europe soutiennent plus de 4 millions de personnes dans ces pays, grâce au parrainage d’enfants.

PARRAINER UN ENFANT - 08.1000.2000

*************

Ce communiqué de presse vous a été transmis par l'Association de la Presse Panafricaine.